Juliet Charles

Ecrivain de la solitude, Charles Juliet est longtemps resté dans l’ombre avant d’obtenir la reconnaissance discrète de ses lecteurs.
Orphelin, il est confié à une famille de paysans suisses dans laquelle il grandit, à l’écart du plaisir de la lecture qu’il découvre plus tard.
A 15 ans, le jeune homme timide écrit son premier roman, sans en toucher mot à personne.
Publié sur le tard, Fragments tente de reconstituer la vie de cette mère qu’il n’a pas connue. Le second roman, L’ Année de l’éveil, retrace les sensations de l’enfance et lui apporte enfin la notoriété.
Prolixe, il écrit en plusieurs tomes son Journal personnel, publie aussi des poèmes et réalise plusieurs émissions pour France Culture.
Auteur de nombreux ouvrages, celui qui dit ne pouvoir accomplir son oeuvre que dans la solitude et une certaine souffrance accepte que Lambeaux et Comment dire soient joués sur les planches en 2006. La même année, il publie encore Un jour et L’Opulence de la nuit.
Il reçoit en 2013 le prix Goncourt de la poésie pour l’ensemble de son œuvre.
Aux éditions La passe du vent, il a également publié dans l’ouvrage collectif : S’il fut un premier jour

les ouvrages de cet auteur :


mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0