Nothomb, Amélie

Issue d’une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb découvre la Chine, New York, et l’Asie du Sud-Est lors des déplacements professionnels de son père, un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone qu’elle porte dans son coeur et transpose dans ses écrits.
Elle retourne en Belgique à l’âge de 17 ans et suit des études gréco-latines.
En 1992, son roman Hygiène de l’assassin est accueilli avec un énorme succès et se voit adapté sur grand écran.
Frustrée de ne pas être restée au Japon, l’auteur y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans Stupeur et tremblements, couronné Grand prix de l’Académie française en 1999.
Se définissant elle-même comme une « graphomane malade de l’écriture », elle sort un roman par an.
Adulée, critiquée, marginale, Amélie Nothomb reste fidèle à ses idées, laisse vagabonder sa plume au gré des pages blanches et couche sur le papier des récits toujours plus originaux les uns que les autres.

Aux éditions La passe du vent, Amélie Nothomb a publié dans l’ouvrage collectif : Aspirine


mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0