Santé & Bien êtreComment gérer les troubles consécutifs aux antiacides

Comment gérer les troubles consécutifs aux antiacides

Les antiacides sont prescrits en cas d’acidité gastrique excessive. S’ils sont arrêtés, les troubles du reflux peuvent augmenter.

L’essentiel en bref :

  • Les antiacide comme l’oméprazole et le pantoprazole sont utilisés en cas de reflux gastro-œsophagien.
  • Lorsque ces médicaments sont arrêtés, un excès d’acide gastrique peut se produire.
  • Il est possible de lutter contre cet « effet rebond ».

L’oméprazole et le pantoprazole sont des bloqueurs d’acide destinés à prévenir les troubles dus à un excès d’acide gastrique. Si l’on arrête de prendre ces médicaments, un excès d’acide gastrique se produit ce que l’on appelle le « phénomène de rebond ».

En cas de reflux gastro-œsophagien, on a généralement recours à un traitement permanent par des bloqueurs d’acide. Mais comme ceux-ci ne sont pas sans risque, il peut être judicieux de les arrêter en accord avec le médecin après un certain temps. L’arrêt de l’antiacide peut toutefois entraîner une recrudescence des troubles du reflux.

Augmentation de la production d’acide après l’arrêt de l’antiacide

Souvent, les personnes concernées se trompent en pensant que leur maladie s’est aggravée et qu’elles doivent continuer à prendre leurs médicaments. En réalité, l’intensification des symptômes de reflux est due au « rebond acide » : le corps réagit à la réduction de la quantité d’acide gastrique par la production de la substance messagère gastrine, qui renforce la production d’acide dans l’estomac.

Lorsque l’effet des bloqueurs d’acide disparaît, il en résulte un excédent d’acide gastrique – un effet qui, heureusement, ne se produit qu’à court terme. En règle générale, les troubles disparaissent au plus tard quatre semaines après la dernière prise de comprimés.

Le rebond acide ne peut pas être totalement évité. Il est toutefois possible de l’atténuer de deux manières différentes.

Réduire la prise ou changer de médicament

Au lieu d’arrêter le bloqueur d’acide d’un jour à l’autre, il est possible de réduire progressivement la prise. Des études ont montré que le corps produit moins de gastrine lorsque les bloqueurs d’acide ne sont pris qu’une fois tous les deux jours avant l’arrêt complet du traitement.

Si vous souhaitez arrêter les médicaments, discutez d’abord avec votre médecin de la procédure la plus appropriée pour vous.

Les plus consultées

Derniers articles

Plus D'article