Paroles de feu

Auteurs : MAJIA, Jidi

collection :

date de parution 03/2019

ISBN : 978-2-84562-334-7

174 p. / ill. / 14 x 22 cm / 13 €

Dans son recueil Paroles de feu , la poésie de Jidi Majia, poète chinois traduit ici par Françoise Roy, n’est absolument pas un long fleuve tranquille. C’est une poésie, aux accents lyriques, qui compte bien faire entendre la voix singulière de l’une des minorités culturelles de ce vaste pays où tradition et modernité depuis toujours se confondent.
Le souffle des vents contraires anime les vers de ce poète au double « je » (double jeu ?). Un « je » pour l’émotion, la confidence et la proximité. Un je pour l’engagement, le partage, beaucoup plus politique, et jouant en faveur du collectif. Par moments, on ne peut s’empêcher de songer à quelques grandes voix disparues : Nazin Hikmet, ou Panlo Neruda, notamment. Quand le poème réconcilie l’Histoire et notre part la plus intime…

_ Autoportrait (extrait) :

Je suis l’histoire écrite sur cette terre dans la langue nosu.
Je suis né d’une femme qui supportait à peine
de devoir couper le cordon ombilical.
Mon nom tourmenté de douleur,
mon nom qui est si beau,
mon nom plein d’espoir,
est un poème de virilité
porté en mille ans de gestation
par une femme penchée sur son fuseau.
Mon père imbu de traditions
est un homme parmi les hommes.
Les gens l’appellent Zhyge Alu1.
Ma mère qui jamais ne prend de l’âge
chante sur cette terre ses mélodies.
Elle est sa rivière encaissée.
Mon éternelle bien-aimée
est une beauté parmi les beautés.
Les gens l’appellent Gamo Anyo2.

[…]

1. Zhyge Alu est un héros mythique du peuple nosu dont les exploits sont narrés dans un récit épique du même nom.
2. Gamo Anyo est une beauté légendaire du peuple nosu.

mots associes


mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0