Bourg, Lionel

Lionel Bourg est né le 27 juin 1949 à Saint-Chamond.
Il réside à Saint-Étienne. Auteur de nombreux récits, d’essais un peu rêveurs et de quelques poèmes, de carnets et de journaux qui ne dissimulent ni ses enthousiasmes ni ses détestations, il s’efforce d’intégrer, au gré du sac comme de l’ample ressac de ses phrases, la subjectivité la plus radicale au mouvement contradictoire du monde objectif. Grand lecteur d’André Breton, il lui a emprunté le titre de certains ouvrages dont Un arbre élu par l’orage (L’Escampette) et Un nord en moi (Le Réalgar).
Lionel Bourg a reçu le Prix Rhône-Alpes du Livre 2004-2005 pour Montagne noire (Le Temps qu’il fait) et le prix « Loin du marketing » 2009 pour l’ensemble de son œuvre.
Il dirige la collection L’Orpiment aux Éditions du Réalgar.

_* Quelques-unes de ses publications :
_* Et des chansons pour les sirènes, Le Réalgar, 2019
_* Ce que disent tout bas de si belles images, dans Dolorès Marat, Mezzo voce, Fario, 2018
_* Un oiseleur, Charles Morice, Le Réalgar, 2018
_* Watching the river flow. Sur les pas de Bob Dylan, La passe du vent, 2017
_* Demain sera toujours trop tard, Le Réalgar, 2017
_* Lettre ouverte à ceux dont les lendemains chanteront peut-être, Le Réalgar, 2016
_* Un nord en moi, Le Réalgar, 2015.
_* J’y suis, j’y suis toujours, Fario, 2015.
_* La Croisée des errances, La fosse aux ours, 2012.
_* À hauteur d’homme, La passe du vent, 2012.
_* L’Irréductible, La passe du vent, 2011.
_* Comme sont nus les rêves, Apogée, 2009.
_* L’Immensité Restreinte où je vais piétinant, La passe du vent, 2009.
_* Le Chemin des écluses, Folle Avoine, 2008.
_* L’Ombre lente du temps, Fata Morgana, 2005.
_* Quelques ombres portées, L’Escampette, 2004.
_* Montagne noire, Le temps qu’il fait, 2004.
_* Jardins de poupées, Fata Morgana, 2003.
_* Les Montagnes du soir, Cadex, 2003.
_* La Faute à Ferré, L’Escampette, 2003.


mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0